2 Décembre, 2014

Alcool, ce qu'il faut savoir !

La consommation d'alcool est en augmentation constante chez les jeunes !

Votre corps, plus petit et plus léger qu'un adulte est en pleine phase de croissance. Votre cerveau, votre système nerveux et vos organes sont aussi plus vulnérables face aux effets néfastes de l'alcool. Le cerveau continue de se développer jusqu'à environ 23 ou 24 ans. Le fait de commencer à boire jeune en grande quantité peut entraîner des dommages irréparables.

L’alcool, c’est quoi ? 

La bière, le vin, le rhum, la vodka, le whisky… : toutes ces boissons contiennent de l’éthanol (appelé aussi alcool pur). Ces boissons se différencient par leur goût et leur concentration mais toutes peuvent conduire à l’ivresse.

Attention aux nouveaux alcools vendus en canettes développés pour conquérir les jeunes consommateurs. On pourrait croire qu’ils sont peu alcoolisés mais cette idée est fausse ! Ces produits sont des mélanges de différents types d’alcool, de sodas ou de jus de fruits, souvent très sucrés, ce qui masque le goût de l’alcool pourtant bien présent ! 

A savoir : faire boire un mineur jusqu’à l’ivresse est un délit punissable d’une amende de 7 500 € maximum !

L’alcool, ça fait quoi ? 

L’alcool agit sur le fonctionnement du cerveau. Il modifie la conscience et les perceptions. Et donc, les comportements.

Les effets de l’alcool seront différents d’une personne à l’autre en fonction de l’alcoolémie, qui variera en fonction de chacun : quantité d’alcool consommée, corpulence, fatigue, état de santé… 

L’alcool perturbe la vision et allonge le temps de réaction. Deux conséquences peu compatibles avec la conduite ! 

Attention, boire de l’alcool alors que l’on a pris certains médicaments ou associer l’alcool au cannabis ou à d’autres drogues amplifie les effets des produits et donc augmente les risques.

Qu'est ce que le "binge-drinking" ?

Ce mode de consommation fait prendre des risques accrus pour la santé, la sécurité. En plus des dommages traditionnels générés par la consommation d'alcool, cette pratique entraîne des pertes de cellules cérébrales. Comme expliqué un peu plus haut, plus le consommateur est jeune, plus les dommages sont importants (le cerveau n'ayant pas encore fini son développement) !

L’alcool, quels risques ? 

Deux effets peuvent être ressentis par la personne qui boit : 

  • la nécessité de boire de plus grande quantité d’alcool pour ressentir les mêmes effets qu’auparavant, c’est la tolérance.
  • la dépendance qui est le besoin de boire de l’alcool afin de ne pas ressentir de malaises ou de souffrances physiques ou psychologiques.

Boire trop ou trop souvent peut provoquer fatigue, manque de concentration, pertes de mémoire… et boire de manière régulière et excessive augmente les risques de maladies graves (cancers, problèmes cardiovasculaires…) mais aussi de troubles psychiques comme la dépression.

En 2009, la consommation d’alcool a été responsable de 49 000 décès, dont 40% avant 65 ans ! Chez les jeunes, une personne de moins de 34 ans sur quatre meurt à cause de l’alcool.

Boire et conduire ? 

En France, le taux d’alcoolémie maximum autorisé est de 0.5g/l de sang (2 verres maxi). L’assurance peut refuser de couvrir en cas d’accident si l'alcoolémie est égale ou supérieure à la limite autorisée.

L’alcoolémie commence à baisser une heure après le dernier verre. Il faut compter environ 1h30 pour éliminer chaque verre d’alcool.

Le plus souvent, les conducteurs responsables d’accidents sont des buveurs occasionnels. La boisson est impliquée dans un accident mortel sur trois. Elle a entraîné la mort de 1 150 personnes en 2011.

Grossesse et alcool ? 

La consommation d‘alcool pendant la grossesse est dangereuse pour l’enfant. Elle peut provoquer des déficiences intellectuelles, des malformations... 

Mineur et alcool ? 

La loi interdit de leur vendre de l’alcool (ou même de leur en proposer gratuitement) dans tous les lieux publics. En cas de doute sur votre âge, la personne qui vend de l’alcool peut exiger la présentation d’une pièce d’identité, afin de vérifier l’âge du client. Dans le cas d’un refus, le commerçant a le droit de refuser de servir. Cette mesure s’applique pour tous types de boissons alcoolisées (alcools forts, mais aussi bières, vins…), qu’il s’agisse d’une consommation sur place ou à emporter.

Les jeunes de moins de 16 ans n’ont pas le droit d’entrer dans un débit de boissons, sauf si ils sont accompagnés d’un de leur parent ou de toute autre personne de plus de 18 ans ayant la charge de les surveiller.

Bon à savoir !

L’alcool fait grossir ! 
Un whisky coca = 5 morceaux de sucre
1 gramme d'alcool pur = 7 calories (presque autant q'un gramme de beurre 7,6 calories)

Informations pratiques

ECOUTE ALCOOL
0 811 91 30 30
Tous les jours, de 8h à 2h (coût d’un appel local)

www.filsantejeunes.com
Tel : 32 24 ou 01 44 93 30 74 (depuis un portable).
Anonyme et gratuit
Tous les jours de 8h à minuit

Avoir plus d'informations sur le site Alcool Info Service